S'enregistrer

Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dimanche 14 mai avait lieu la deuxième  édition du concours Miss Cameroun Métropole 2017. Globalement la soirée était plutôt réussie en matière d’esthétisme mais pour le reste, beaucoup de points à revoir !

Miss Cameroun Métropole : la chorégraphie, la mise en scène, l’ambiance, tout y est !

Dès le début du « Show » les miss nous ont bluffés avec des tenues et choré très soignées. La première scène est plutôt captivante : levé de rideaux sur l’ancienne Miss 2016, Mademoiselle Catherine Dayas, entourée des neuf candidates sur une chorégraphie pétillante. Cette scène nous rappelle d’ailleurs le show de Beyoncé aux Grammy Awards en février dernier (bon dans l’esprit, on y était presque). Belle mise en valeur de l’ancienne miss, qui laissera sa place quelques heures plus tard.

En général, l’ambiance était vraiment au rendez-vous, surtout grâce aux présentateurs Krysta Bilong et Fred Jonhson, qui n’ont pas hésité à interpeller  le public pour «faire connaissance». Même l’artiste camerounais Sifoor, encore peu connu du grand public a réussi à faire bouger le public.

Parmi les temps forts, c’est sans aucun doute le passage de la « Lady » Officielle qui a « secoué » le public ! Comme à son habitude, Lady Ponce, la star du bikutsi a mis le feu sur scène ! Malgré un passage éclair, mais tout aussi remarquable que sa tenue, l’artiste nous a offert un show digne de son rang d’artiste internationale.

Un beau casting, des bugs mais surtout de la beauté et du charisme 

La soirée s’est poursuivie avec la présentation des candidates, puis une interview de 3 minutes avec chaque animateur. Durant ce temps imparti, les futures miss devaient  se «vendre»  au jury, qui n’a loupé aucun des arguments avancés, même pas les petits «bugs» qui ont fait rire l’assemblée. On peut comprendre qu’avec le stress, l’une des candidatures ne se souvienne plus de la définition du mot «hobby» !

Malgré la fatigue et le stress, chacune a su présenter son projet avec classe et prestance. C’est à ce moment-là que nos favorites Miss Éséka et Miss Douala se sont démarquées sur tous les points : projet, élocution et présentation physique.

Hier soir °°°°° Élection Miss Cameroun Métropole #Beaute #cameroun #france

A post shared by Super Ambition Girls Blog (@chimene_laurell) on

Toutes sont à féliciter pour leurs belles prestations sur les musiques traditionnelles du Cameroun comme ce titre de Grâce Decca durant le passage en maillot de bain.

Fin  de la soirée mitigée 

C’est vraiment dommage que la belle impression de la soirée que nous avions, ne s’est pas maintenu jusqu’à la fin. Entre les 2h45 de retard cumulés (lancement à 20h45 au lieu des 18h prévu), l’entracte à 23h et les artistes « mal positionnés » (Aïcha Kamoise) ou tout simplement déprogrammés (Pheno Ambro), cela a laissé un goût amer dans l’assemblée.  C’est seulement aux alentours de 00h30 que le jury finit par dévoiler le nom de la nouvelle Miss Cameroun Métropole 2017 et ses dauphines.

Après des minutes de suspens, on découvre enfin l’élue de la soirée la magnifique Mylène Ebellè, et ses sublimes dauphines, Hillary Djouakoua (1ère dauphine)  et Fanny Kinguè ( 2ème dauphine).

« À partir de demain je me mets à fond sur mon projet car il me tient vraiment à cœur et je vais tout faire pour le réussir. »  

« Miss Cameroun Métropole 2017 ».

Cette victoire a davantage un goût symbolique pour cette ville d’Eséka, qui on le sait a connu de moments difficiles et qui mérite toute la lumière que la nouvelle Miss lui apportera.

Par Chimène Njomou

A propos de l'auteur

Photo du profil de La redaction d'Okabol

Articles similaires

Une réponse

  1. Hélène Mbonjo

    Malgré le retard la soirée a été réussie les présentateurs étaient au top j espere que les petites erreurs constatés seront améliorées l année prochaine 2018

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This
Aller à la barre d’outils