Le Cameroun sur le toit du monde !

Roger Milla, Samuel Eto’o et Rigobert Song, ces camerounais qui ont écrit le nom du Cameroun dans le marbre de l’histoire de la Coupe du Monde. Par Dr Honoré Kamany.

On ne gagne pas une Coupe du Monde comme on attrape des poissons lorsqu’on va à la pêche.  On gagne parce qu’on y va pour gagner et pour gagner il faut minimalement reconnaître ses forces qui ne sont pas toujours apparentes.

Maradona face à la Belgique (Mexico 1986)

Dans cette épreuve sportive généralement considérée comme la plus populaire du monde, seuls quatre joueurs y ont participé quatre fois d’abord comme joueur et ensuite comme sélectionneur :

  • Marc Wilmots – Belgique : 1990, 1994, 1998, 2002 (joueur) et 2014 (sélectionneur)
  • Hong Myung-bo – Corée du Sud : 1990, 1994, 1998, 2002 (joueur) et 2014 (sélectionneur)
  • Diego Maradona – Argentine : 1982, 1986, 1990, 1994 (joueur) et 2010 (sélectionneur)
  • Fernando Hierro – Espagne : 1990, 1994, 1998, 2002 (joueur) et 2018 (sélectionneur)

Pour faire court, la Belgique a déjà été troisième (2018), la Corée demi-finaliste (2002), l’Argentine vainqueur (1978, 1986) et la France (2018). 

Pourquoi le Cameroun pourrait avoir au Qatar le même résultat qu’un des pays de cette liste? Aussi surprenant que cela puisse paraître en surface, le Cameroun fait partie de cette liste.

En effet, le Lion Indomptable du Cameroun Rigobert Song a participé à la Coupe du monde comme joueur (1994, 1998, 2002, 2010) et sera le sélectionneur du Cameroun à la Coupe du Monde 2022 au Qatar.

Rigobert Song, France 1998

Vu le parcours des membres de cette liste privilégiée, on peut s’entendre pour dire que le choix de Rigobert Song comme sélectionneur des Lions Indomptables du Cameroun est loin d’être anodin.

Au Qatar, il aura les mêmes chances que son seul alter égo de cette liste présent à la Coupe du Monde 2022. Autrement dit, les Lions Indomptables ont les mêmes chances que les Bleus.

Mieux, Rigobert Song et son compatriote Samuel Eto’o (1998, 2002, 2010, 2014) font aussi partie d’un autre cercle très fermé de joueurs de champ qui ont sauté une Coupe du Monde pour revenir à l’édition suivante. Ils ne sont que trois au monde dans cette liste qu’ils partagent avec l’italien Giuseppe Bergomi (1982, 1986, 1990, 1998).

Samuel Eto’o devrait faire partie de la liste des joueurs retenus pour le Qatar. Qu’il chauffe le banc ou qu’il joue 10 minutes, il aura une standing ovation assurée .

Dr Honoré Kamany

Mais le Cameroun n’a pas dit son dernier mot en matière de record mondial. Figurez-vous que Samuel Eto’o, le plus jeune joueur de la Coupe du Monde 1998 (17 ans et 3 mois), pourrait être 24 ans après, le plus vieux joueur au Qatar.

Olembé, Eto’o et Delpierro (France 98)

Autrement dit, le Cameroun serait fou de se passer de ce record d’autant plus que ce serait la première fois qu’un joueur reviendrait à la compétition après avoir sauté deux Coupes du Monde (2008-2018).

Rien que pour que le Cameroun rentre dans l’histoire, Samuel Eto’o devrait faire partie de la liste des joueurs retenus pour le Qatar. Qu’il chauffe le banc ou qu’il joue 10 minutes, il aura une standing ovation assurée. 

Dernier point, mais pas le moindre, le Cameroun abrite le plus vieux buteur de la Coupe du Monde. En effet, le camerounais Roger Milla est rentré dans l’histoire lors de la Coupe du Monde 1994 en marquant un but contre la Russie à 42 ans et 39 jours. Et il y a fort à parier que son record n’est pas près d’être battu.

Roger Milla (USA 1994)

Pour toute autre équipe, la qualification en Algérie aurait été impossible sauf pour le Cameroun. C’est la raison pour laquelle on peut dire que les Lions Indomptables du Cameroun peuvent être sur le toit du monde étant donné l’impressionnante détermination du Président de la Fédération Camerounaise de football et du sélectionneur, qui ne sont autres que Samuel Eto’o et Rigobert Song.

Par Dr Honoré Kamany

Ottawa, le 5 avril 2022

Une réflexion sur “Le Cameroun sur le toit du monde !

  • 4 juin 2022 à 10:05
    Permalien

    Merci pour cet article.

    Je ne crois pas trop à la possibilité qu’Eto’o puisse être retenu comme joueur à ce mondial. On a tous vu son dernier match à Milan. Il n’a plus les conditions physiques pour apporter un plus à cet équipe.

    S’il est néanmoins sélectionné, malgré cette condition physique ça irait contre ses précédentes sorties avant la CAN 2017, où il affirmait laisser la place aux jeunes.

    Autre chose,

    Je ne comprends pas trop la comparaison faite entre DD et Song ? DD n’a discuté qu’une seule Coupe du monde en tant que joueur et capitaine et l’a gagnée. Song n’a jamais traversé le premier tour avec les Lions.

    Pourquoi Didier Deschamps serait l’alter égo de Song ?

    Merci pour votre réponse !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.