S'enregistrer

Votre mot de passe vous sera envoyé.

Retour sur la 7ème édition du Melting Crew, un évènement de culture afro-urbaine qui a eu lieu près de Paris en France, le dimanche 22 Avril.

Le thème du Melting Crew cette année était : “In The Mirror”. Les organisateurs mettent en avant la diversité artistique sous forme de différentes disciplines : chant, danse ou encore humour.

Cet évènement a eu lieu cette année à la salle Jacques Brel de Fontenay Sous Bois, en banlieue de Paris. Les ‘’Melting Awards’’ décernés par le public récompensent les artistes et les aident à percer dans le milieu de la musique.
Parmi les lauréats de cette édition :

  • Prix de “La révélation Melting Crew” 

Glory Mundeke, artiste gospel

  • Meilleur clip Vidéo

Clark Donovan

  • Meilleure performance Melting Crew Awards 2017

Clark Donovan

Le côté associatif est également mis en avant : des fournitures scolaires ont été récoltées pour l’association Aider Sans Regard qui a pour but d’aider les enfants en situation d’handicap au Congo.

Cette année, le spectacle à été assuré par : Shesko, Phéno Ambro, Allan Zut, Clark Donovan et même un invité surprise, Fabregas Le Métis Noir.

Okabolmedia a eu l’opportunité de rencontrer l’artiste Lapiosh Titi Vita qui a raconté sa prestation lors de ce show inédit.

Lapiosh, remis de ta prestation de dimanche au Melting Crew?

Oui, c’était intense. Content d’avoir pu vivre cette aventure une nouvelle fois.

Racontes nous comment s’est passé l’évènement afro-urbain du moment ?

C’était un grand show, dès la première partie. Le Melting Crew ce n’est pas que de l’afro, il y a également du hip-hop, des “battles” de danse. C’est un bon concept où il y a eu aussi Olivier Kalabasi (chanteur chrétien populaire) qui a fait un show en live. Il a fait exploser la scène. Il n’y avait pas de pause. C’était la joie, la diversité était au rendez-vous. Le public était composé de toutes tranches d’âges.

 

Tu es resté un long moment sans faire parler de toi. Tu étais donc attendu au tournant par ton public…

J’étais au courant que le public m’attendait au tournant car je suis un précurseur du live au Melting Crew. Je me posais plein de questions, j’avais la pression mais j’ai eu beaucoup de soutien et de motivation : cela m’a donc boosté. Une fois qu’on est sur scène, le public met en confiance. J’ai toujours le trac, mais une fois que je suis sur scène, ce n’est plus la même chose.

Tu es un des anciens du Melting Crew quatre participations au compteur en sept éditions. Que penses-tu apporter de nouveau à cet évènement ?

Chaque artiste doit se renouveler chaque année. On n’a pas forcement beaucoup de temps : j’avais douze minutes pour que le public comprenne que je suis de retour.

Lapiosh sur scène – (archives)

Selon moi, c’est le contenu, l’aspect qu’il faut changer au fils des années. Si on regarde bien les Melting Crew 1, 2, 3 où j’ai pu prester, ils ne se ressemblent pas du tout.

Selon nos sources, tu es actuellement au studio. C’est vrai ? Que nous réserves-tu ?

Oui, c’est vrai, que je prépare un nouveau single. Les sonorités vont changer. Cela va être un son dansant. Une sorte de générique. Je vais essayer de faire un peu ce qu’on n’a pas encore entendu.

Un dernier mot ?

En début d’année le titre ‘’Dans Le Noir’’ est sorti, c’est un son qui retranscrit mon silence pendant deux ans. J’ai pu prendre beaucoup de recul pour mieux rebondir. C’est mon retour que j’ai fait via le Melting Crew, on va attaquer sans reculer

Par Olivia Penda

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.