S'enregistrer

Votre mot de passe vous sera envoyé.

L’artiste camerounais Titanic de Petit Pays à donné une conférence de presse le jeudi 26 avril à l’Institut Français de Douala. Une sortie mediatique en présence de son parrain Petit Pays alias Rabba Rabbi. Titanic annonçait son tout premier spectacle, et présentait “Birth”, son mini album de cinq titres.

Titanic, tout dabord, parles-nous un peu de ce maxi single ?

Cet album s’intitule ‘’Birth’’. Il comporte cinq titres : le premier est ‘’Déception’’ dans lequel je parle des déceptions que nous tous nous connaissons. En deuxième position, il y a la chanson ‘’Merci Papa’’ dans laquelle je remercie celui qui m’a montré ce travail et ce chemin :  Petit Pays.

En troisième, c’est Billè, je parle d’une femme bien-aimée. Le quatrième titre c’est Titi où je parle de celui qui a eu le courage un jour de sortir ses “un franc” pour me sponsoriser au studio.

Petit Pays, Patrick Lenguè et Titanic

Enfin le cinquième titre est dedié à mon parrain Patrick Lenguè, qui me soutient de près ou de loin, et qui est toujours présent dans mes événements. D’ailleurs il était en salle à la conférence de presse.

En quoi ce fut important pour toi que Petit Pays soit également à tes cotés lors de cette conférence de presse ?

Pour moi, sa présence aujourd’hui est une bénédiction. Déplacer une icone de la musique africaine comme Petit Pays, ce n’est pas donné. Il faut peut-être un enfant comme moi, son fils, pour le faire. Je suis donc très content de mon travail car si j’avais effectué un mauvais travail, il ne se serait pas déplacé. Aujourd’hui, je comprends que j’ai encore beaucoup de choses à faire dans la musique.

Petit Pays (en rose) lors de la conférence de presse de Titanic, le 26 avril 2018 à Douala

Justement, qu’est ce que Titanic de Petit Pays pense apporter à la musique camerounaise, en particulier au style makossa ?
Je pense apporter un renouveau car notre musique, notre culture, le makossa à tendance à mourir. Je compte travailler dur pour rehausser le makossa. Voici ma pensée.

Quels sont les artistes makossa que tu écoutais quand tu étais plus jeune ?

Ils sont tellement nombreux. Mais j’écoutais particulièrement Douleur, Petit Pays, Ben Decca, Narcisse Pryze, Toto Guillaume et Dina Bell.

Tu veux donc faire partie de cette nouvelle élite du makossa avec Petit Pays pour te superviser mais aussi avec les autres membres du groupe Sans Visas? Comment collabores-tu avec Mathematik,  Sonny 007 etc ?

Les Sans Visas c’est une famille, il y a une très bonne entente entre nous. Lorsque nous avons la possibilité de collaborer ensemble, nous le faisons.

Avec Petit Pays vous avez pensé à faire un album collectif avec tous les membres des Sans Visas ?

Bien sûr, on y pense. Je ne promet rien mais un jour cela arrivera sûrement. (Rires)

Entretien par JP Esso –Photos: James Moukouri Ebengue 

Retrouvez TITANIC DE PETIT PAYS lors de son concert le vendredi 4 mai à l’IFC de Douala entre 18h et 22h. Ce sera avec les artistes Narcisse Pryze, Mathématik, Sony 007, Moni Eka, Djo Papito, Paracetamol. Les parrains sont Patrick Lenguè et le “grand maître” Petit Pays alias Rabba Rabbi.

A propos de l'auteur

Fondateur d'Okabol

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.